NACHOBEN attention open in a new window Imprimer Retour

Privation de liberté

La vie en détention

Franchir le seuil d’un établissement d’exécution des peines ou des mesures représente une expérience de vie radicale: la personne perd sa liberté. Néanmoins, l’entrée en prison ouvre aussi de nouvelles perspectives à celles et ceux qui étaient en détention provisoire ou en détention pour motifs de sûreté jusqu’alors. En effet, la majorité va pouvoir trouver, durant l’exécution de sa peine ou de sa mesure, des moyens de s’investir qui le projettent vers sa réinsertion dans la société.

Quoi qu’il en soit, la vie en établissement privatif de liberté, déterminée par des directives et des règlements, restreint drastiquement à bien des égards la marge de manœuvre de la personne détenue; par ailleurs, l’adaptation à la communauté de vie forcée, dans un espace la plupart du temps exigu, n’est pas toujours évidente. Pourtant, selon la volonté du législateur, les conditions de vie devraient y ressembler autant que possible à celles de la vie réelle (contrairement à ce qui se produit en détention provisoire), sous réserve, évidemment, du maintien de la sécurité interne et externe des établissements.